02/11/2004

Et moi, pendant c'temps là...

Louvain-La-Neuve, dimanche, 13h...
 
(je vois une pub pendant que j'écris! c'est pour la sortie du film Wimbledon, avec cette actrice que je déteste tant... Enfin, soit)
 
On dirait pas comme ça, mais j'ai l'impression qu'ils ont partagé la ville en deux, comme lors d'un divorce! La semaine, la ville est aux étudiants, le Week-End, aux scoots! Scoot toujours! Toujours dans nos pattes, avec leurs sacs, leurs chausettes sales, leurs cheveux longs, et leurs jeux à la ... Enfin, j'me comprends...
 
En tout cas, si j'avais été seul, je me serais fait chier... Puis je n'aurais eu aucun intérêt à me taper trois heures de route pour rien...
 
Non, je n'étais pas seul... Et ça, ça valait le coup! "Toucher" quelqu'un, que l'on connaît depuis un certain temps, pour la première fois, fait toujours quelque chose de bizarre...
 
Et ce qui fait encore plus bizarre, c'est le fait qu'être en sa compagnie, nous rend aussi à l'aise que si nous étions en compagnie de personnes que l'on côtoie chaque jour...
 
Etonnant, émouvant...
 
Je ne sais quoi dire de plus qui pourrait intéresser qui que ce soit, à part peut-être leur conseiller une chose: si vous voyagez entre Louvain-La-Neuve et Ottignies, achetez un billet...

23:02 Écrit par Flukpet | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |